Actualités

Le FMC annonce des initiatives pour augmenter la contribution des femmes

08 mars 2017

De nouvelles initiatives sont présentées à l’occasion de la Journée internationale des femmes

Toronto, le 8 mars 2017 – Le Fonds des médias du Canada (FMC) a annoncé aujourd’hui une série de mesures concrètes qu’il mettra en place au cours de l’exercice financier à venir et au-delà pour accroître la présence des femmes dans les postes clés des productions financées par le FMC. Ces mesures comprennent la modification de ses politiques et de ses principes directeurs, l’engagement d’atteindre la parité hommes-femmes au sein de tous les jurys d’évaluation des projets et le soutien à des initiatives de tiers, entre autres. Cette annonce coïncide avec les célébrations de la Journée internationale des femmes 2017, dont le thème officiel selon l’ONU est, Les femmes dans un monde du travail en évolution : pour un monde 50-50 en 2030.

Comme le montrent des recherches menées dans différents marchés dans le monde et par les propres données du FMC, les femmes demeurent sous-représentées dans les rôles-clés de production audiovisuelle. En effet, en moyenne, les femmes ne constituent que 17 % des réalisateurs, 34 % des scénaristes et 39 % des producteurs des projets dans lesquels le FMC investit. Selon un rapport de Women in View on Screen soumis au CRTC, 17 des 29 séries financées par le FMC en 2012-2013, ce qui représente un investissement public de plus de 39 millions de dollars, ne comptaient aucune femme à la réalisation d’aucun des 151 épisodes.

Ce problème n’est pas exclusif au secteur audiovisuel. Selon Statistique Canada, 35,5 % de tous les postes de direction et seulement 33,3 % de tous les postes de haute direction de l’ensemble du marché de l’emploi du pays sont occupés par des femmes. Dans l’esprit du thème de la Journée internationale des femmes, les initiatives du FMC apporteront des solutions tangibles au déséquilibre entre les sexes dans le milieu du travail de l’industrie audiovisuelle.

Valerie Creighton, présidente et chef de la direction du FMC, a déclaré : « La variété des perspectives suscite l’innovation et la créativité, ce qui nous mène vers une vision globale du monde. Les sociétés qui tirent le meilleur parti d’une diversité de points de vue offrent un avantage concurrentiel. Par exemple, aux États-Unis en 2016, le réseau FX a reçu un nombre record de nominations aux prix Emmy après avoir augmenté la diversité des réalisateurs de ses productions de 12 % en 2014 à 51 %. Nous sommes d’avis que les idées et les récits féminins sont accessibles aux créateurs de contenu. Nous croyons également que les compétences et le talent sont bien présents. Il faut seulement niveler les règles du jeu afin d’offrir de nouvelles occasions pour les femmes. Je suis convaincue que les mesures que nous annonçons aujourd’hui le permettront. »

Le FMC participe à cette évolution de l’industrie avec un enthousiasme manifeste. En avril 2016, en collaboration avec Téléfilm Canada, il avait annoncé que l’amélioration de l’équilibre entre les genres constituait une priorité pour les deux organismes. De récentes annonces de CBC, de l’Office national du film, de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) et de Téléfilm, notamment, témoignent également de la volonté de l’industrie de faire progresser cette question.

« Pour déclencher des occasions, il faut modifier les paradigmes et éliminer le préjugé inconscient qui s’est institutionnalisé dans notre industrie. Pour ce faire, nous avons besoin de mettre en branle une démarche collective de tous les secteurs de l’industrie », a ajouté Mme Creighton.

Ainsi, le FMC mettra en œuvre les initiatives suivantes en 2017-2018 :

  • Demander aux télédiffuseurs qu’ils ciblent que 25 % des sommes de leur enveloppe de rendement soient consacrées à des projets qui emploient un nombre déterminé de femmes dans les postes clés (producteur, scénariste, auteur-producteur, réalisateur ou une combinaison de ceux-ci) et exiger d’eux qu’ils engagent un minimum de 15 % de leur enveloppe à de tels projets. Plus de détails sur cette mesure seront annoncés dans les Lignes directrices du FMC pour 2017-2018 qui seront publiés dans les semaines à venir.

  • Consacrer une part de la pondération du critère de l’équipe (studio et personnel) pour récompenser les projets du Volet expérimental qui comptent des femmes aux postes de chef de la direction, de producteur et possiblement d’autres postes, notamment directeur technique, directeur artistique, programmeur principal ou concepteur.

  • Modifier les grilles d’évaluation des programmes sélectifs du Volet convergent en vue d’ajouter des points pour les postes occupés par des femmes.

  • Viser la parité des genres au sein de tous les jurys constitués pour évaluer les projets soumis au titre du Volet expérimental.

  • Créer et mettre en œuvre une « mesure incitative de placement professionnel des réalisatrices », dont l’objectif serait d’offrir aux projets admissibles du Volet convergent des encouragements financiers pour la prestation de stages ou de formations par observation à des réalisatrices.

  • S’associer à des initiatives externes qui complètent les objectifs du FMC pour améliorer l’équilibre des genres.

  • Développer des partenariats avec les syndicats et les guildes pour encourager l’industrie à ouvrir des voies professionnelles au sein des équipes pour les femmes.

  • Adapter son processus de demande pour inclure l’autodéclaration du sexe.

  • Suivre les résultats et modifier les politiques au besoin pour atteindre un meilleur équilibre entre les genres dans tous les programmes du FMC d’ici 2020.

  • Demander, en 2018-2019, aux télédiffuseurs qu’ils ciblent que 35 % des sommes de leur enveloppe de rendement soient consacrés à des projets qui emploient un nombre déterminé de femmes dans les postes clés et exiger d’eux qu’ils engagent un minimum de 25 % de leur enveloppe à de tels projets.

  • Faire passer la cible à 50 % et l’exigence à 35 % en 2019-2020.

Le FMC est conscient que l’annonce de ces changements survient à un moment où plusieurs productions sont peut-être déjà fixées pour l’année. Ces initiatives constituent la première étape d’une mise en œuvre complète progressive vers l’atteinte d’une représentation équilibrée. L'objectif vise qu'entre 40 à 60 % de tout le contenu financé par le FMC soit piloté par des femmes. Le FMC étudiera les résultats de ces initiatives à la fin de l’exercice 2017-2018, consultera ses collaborateurs et modifiera ses politiques au besoin si ses cibles ne sont pas atteintes.

Les initiatives et modifications stratégiques que le FMC implantera sont soutenues par ses propres recherches et analyses internes, une vaste revue des études universitaires, la participation à des recherches touchant l’ensemble de l’industrie et des discussions permanentes avec des partenaires gouvernementaux, académiques et industriels.

À propos du Fonds des médias du Canada
Le Fonds des médias du Canada (FMC) favorise, développe, finance et promeut la production de contenus canadiens et d’applications pour toutes les plateformes audiovisuelles. En outre, il oriente les contenus canadiens vers un environnement numérique mondial concurrentiel en soutenant l’innovation de l’industrie, en récompensant le succès, en favorisant la diversité des voix et en encourageant l’accès à des contenus grâce à des partenariats avec les secteurs public et privé. Le FMC reçoit des fonds du gouvernement du Canada et des distributeurs de services par câble, par satellite et par IP du pays. Veuillez visiter cmf-fmc.ca.

-30-

Pour toute demande de renseignements, les médias sont priés de communiquer avec :

André Ferreira
Chef des communications
Fonds des médias du Canada
aferreira@cmf-fmc.ca
416 554-2768

Base de données des projets financés
Apprenez-en plus sur les projets que nous avons financés
Actualités
Consulter les dernières mises à jour
Coproduction internationale
Laissez-nous vous aider à trouver un coproducteur