Actualités

L’histoire du Canada en dramatiques historiques

10 octobre 2014

Toronto, le 10 octobre 2014 — Des dramatiques historiques produites et coproduites par le Canada, notamment Vikings, The Borgias et Pillars of the Earth, se vendent partout dans le monde et connaissent du succès au pays et aussi à l’échelle internationale.  D’après les données récoltées par Eurodata TV Worldwide, un service spécialisé qui analyse et distribue de l’information sur la programmation et l’auditoire télévisuel, les auditoires internationaux se tournent de plus en plus vers les dramatiques historiques produites par des Canadiens aux heures de grande écoute.

Le Canada célèbre des séries historiques à succès comme Murdoch Mysteries et met en vedette les nouvelles productions The Book of Negroes et Le Berceau des anges au MIPCOM, le grand marché annuel mondial des contenus de divertissement, qui a lieu à Cannes du 13 au 16 octobre 2014.

« Le contenu canadien continue de rejoindre des auditoires au pays et à l’étranger, a déclaré Valerie Creighton, présidente et chef de la direction du Fonds des médias du Canada. Le monde continue à remarquer le Canada pour sa capacité à raconter des histoires fascinantes sur son passé. Nous demeurons engagés à travailler avec les créateurs en vue de soutenir un contenu captivant et de promouvoir notre industrie à l’échelle internationale dans le cadre d’événements comme le MIPCOM. »

Carolle Brabant, directrice générale de Téléfilm Canada, a ajouté : « Il est évident que notre pays possède le talent pour raconter des histoires fascinantes qui touchent des auditoires partout dans le monde. La promotion et la mise en marché sur toutes les plateformes constituent la clé pour faire croître la portée de notre produit. Chaque fois que du contenu canadien est projeté sur grand écran, diffusé à la télévision ou offert sur des plateformes numériques, nous avons des possibilités incroyables de promouvoir la créativité canadienne auprès des Canadiens comme du monde entier. Nous sommes heureux de nous associer au Fonds des médias du Canada afin de mettre en lumière les formidables productions et le talent d’ici au MIPCOM 2014. »

Dramatiques historiques sur la scène internationale
Réalisée par Clement Virgo et produite par Damon D’Oliveira, la minisérie The Book of Negroes sera projetée en première au MIPCOM le 13 octobre 2014. Se fondant sur le roman à succès international de l’auteur canadien Lawrence Hill, la minisérie de six épisodes est coproduite par Conquering Lion Pictures (Canada) et Out of Africa Entertainment (Afrique du Sud). Elle retrace l’histoire d’Aminata Diallo, une Africaine kidnappée dans son pays d’origine et vendue comme esclave dans le sud des États-Unis. Elle prendra par la suite la route d’Halifax, puis retournera en Afrique avant de gagner l’Angleterre au tournant du XIXe siècle. La série met en vedette Aunjanue Ellis, deux acteurs oscarisés, Louis Gossett Jr. et Cuba Gooding Jr., ainsi que Jane Alexander et Ben Chaplin.

Murdoch Mysteries (Shaftesbury) célèbre son 100e épisode en 2014. Yannick Bisson, son acteur principal, sera présent à Cannes pour l’occasion. La série se distingue régulièrement comme la dramatique la plus regardée de la chaîne CBC (au Canada), atteignant un auditoire moyen de 1 238 000 spectateurs en 2012-2013. Les aventures de Murdoch, un bel et jeune enquêteur ayant recours à des méthodes d’investigation scientifique peu orthodoxes pour l’époque pour résoudre les meurtres les plus horribles de la ville de Toronto, sont suivies dans 110 pays, notamment la Chine, la France, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Se déroulant dans les années 1950, Le Berceau des anges dépeint la vente de bébés illégitimes à des familles juives de New York au plus fort du phénomène du baby-boom et au moment où les lois d’adoption américaines étaient strictes. Réalisée par Ricardo Trogi, la minisérie diffusée sur Séries+ en janvier 2015 met également en vedette les comédiens Marianne Fortier, Sébastien Delorme, Isabelle Roy, Gildor Roy et Ève Duranceau.

Les dramatiques historiques ne sont pas chose du passé
En plus des dramatiques historiques présentées au MIPCOM, le Canada affiche une feuille de route solide en productions acquises par d’autres territoires qui attirent de vastes auditoires.

En seulement deux ans, Vikings, une coproduction entre le Canada et l’Irlande, a attiré l’attention d’auditoires de plus de 40 pays, dont l’Australie, l’Islande et la Finlande. Diffusée sur History Channel aux États-Unis, la première saison de Vikings a obtenu une part d’auditoire moyenne de 5,3 % comparativement à la moyenne du réseau, à savoir 1,8 %. En Finlande, la part d’auditoire moyenne de la série dans la catégorie d’âge si convoitée des 25 à 44 ans était de 97 % plus élevée que la moyenne du réseau.

Et d’autres récentes réussites canadiennes sont encore diffusées dans le monde.

The Borgias, une coproduction de la Hongrie, de l’Irlande et du Canada, a obtenu une part d’auditoire moyenne de 52 % plus élevée que la programmation régulière de D8 (diffuseur) en France. En plus de fasciner un auditoire français fidèle, l’émission a été vendue dans plus de 45 pays, y compris la Chine, le Japon et la Nouvelle-Zélande. Au fil des ans, la série a récolté trois prix Emmy ainsi que de nombreux prix Écrans canadiens.

La coproduction canado-allemande Pillars of the Earth a conquis une base d’auditoire solide en Allemagne ainsi qu’en Espagne. Grâce à son auditoire moyen de près de sept millions de téléspectateurs en Allemagne et de quatre millions en Espagne, la minisérie a atteint une part d’auditoire moyenne de 20,7 %, comparativement à 7,6 % pour le télédiffuseur, SAT.1, en Allemagne. La minisérie a remporté un Emmy et trois Gemini (désormais les prix Écrans canadiens).1

À propos Téléfilm Canada
Téléfilm Canada est vouée à la réussite de l’industrie audiovisuelle canadienne sur les plans culturel, commercial et industriel. Grâce à ses différents programmes de financement et de promotion, Téléfilm appuie des entreprises dynamiques et des créateurs de talent ici et à l’international. Téléfilm administre aussi les programmes du Fonds des médias du Canada. Visitez telefilm.ca et suivez-nous sur Twitter au twitter.com/telefilm_canada et Facebook au www.facebook.com/TelefilmCanada.FR.

À propos du Fonds des médias du Canada
Le Fonds des médias du Canada (FMC) favorise, développe, finance et promeut la production de contenus canadiens et d’applications pour toutes les plateformes audiovisuelles. Le FMC oriente les contenus canadiens vers un environnement numérique mondial concurrentiel en soutenant l’innovation de l’industrie, en récompensant le succès, en favorisant la diversité des voix et en encourageant l’accès à des contenus grâce à des partenariats avec les secteurs publics et privés. Visitez le www.cmf-fmc.ca.

Le FMC publie Canadaalecran.ca, un site conçu pour présenter et célébrer les talents créatifs et les productions télévisuelles et médias numériques du Canada, allant des productions pour la télévision aux jeux, en passant par le contenu Web, les logiciels et les applications.

1Sources : Moyenne de la première saison comparativement à la moyenne de la chaîne pour une plage horaire similaire. Eurodata TV Worldwide / Finnpanel Oy (Finlande) / Nielsen (États-Unis) / Médiamétrie (France) / GfK Fernsehforschung  (Allemagne) / Kantar Media (Espagne).

Base de données des projets financés
Apprenez-en plus sur les projets que nous avons financés
Actualités
Consulter les dernières mises à jour
Coproduction internationale
Laissez-nous vous aider à trouver un coproducteur