Actualités

Le FMC investira 353 millions de dollars dans la production télévisuelle et de médias numériques

01 avril 2020

Toronto, le 1er avril 2020 — Le Fonds des médias du Canada (FMC) a annoncé aujourd’hui qu’il investirait 353 millions de dollars dans la production télévisuelle et médias numériques canadienne. Il a également publié ses Principes directeurs pour l’exercice 2020-2021 et annoncé son budget des programmes pour la période. Pour visualiser la ventilation du budget 2020-2021, veuillez consulter le site du FMC en cliquant ici.

« Parmi tous les obstacles que notre industrie a surmontés, aucun n’a été aussi déstabilisant que celui avec lequel nous devons composer actuellement, a déclaré Valerie Creighton, présidente et chef de la direction du FMC. La pandémie de COVID-19 a paralysé la plupart des secteurs de l’économie, y compris le nôtre. Les temps sont difficiles pour tous, sur le plan tant personnel que commercial. Le FMC continuera d’être un partenaire fiable pour ses clients et les parties intéressées. Il demeure en effet entièrement opérationnel, tout comme l’équipe de son administrateur de programmes à Téléfilm Canada. »

Et d’ajouter : « En raison des nombreux changements apportés aux programmes l’an dernier et de la situation actuelle, nous avons effectué peu de modifications au budget des programmes, aux Principes directeurs et aux politiques pour l’exercice 2020-2021. Nos investissements sont comparables à ceux des années précédentes. Nous espérons ainsi procurer de la prévisibilité et de la stabilité à nos clients et à leurs entreprises en ces temps difficiles. Cependant, au fil de l’évolution des effets de la COVID-19, il est possible qu’il faille accroître la flexibilité des Principes directeurs. »

« Le FMC a fait évoluer ses programmes au cours des 10 dernières années grâce au précieux apport des différents intervenants de l’industrie et de ses clients, dont bon nombre lui transmettent leurs perspectives dans le cadre des diverses initiatives de consultation que nous organisons. Nous remercions tous les participants à ces initiatives ainsi que nos bailleurs de fonds publics et privés pour leur soutien inestimable. Nous sommes particulièrement reconnaissants envers le ministre du Patrimoine canadien, l’honorable Steven Guilbeault, d’avoir respecté les engagements du gouvernement d’appuyer le secteur audiovisuel du pays, en particulier en ces temps incertains. Le FMC est en communication constante avec le gouvernement en vue d’accroître la flexibilité de ses programmes et de son financement, ainsi que de déterminer quelles mesures d’aide essentielles pourraient être mises en place. »

Mme Creighton conclut : « Notre réponse collective déterminera la rapidité avec laquelle le secteur audiovisuel du pays se remettra de la crise. »

Le budget des programmes s’appuie sur les prévisions de revenus pour la prochaine année, qui se fondent sur les contributions actuelles du gouvernement du Canada, celles des distributeurs de services de télévision par câble, par satellite et par IP, ainsi que sur les avantages tangibles et les revenus de récupération et de remboursement tirés des productions financées. La contribution du gouvernement du Canada au budget de cette année est la même que celle de l’an dernier, et les fonds de stabilisation contribuent à pallier la baisse des contributions de la part du secteur privé au FMC.

Nous présentons ci-dessous les principales modifications qui seront apportées aux programmes du FMC. Pour un tour d’horizon plus complet de ces changements, veuillez cliquer ici.

Conjointement avec le Bureau de l’écran autochtone (BEA) et à la suite d’une consultation menée par ce dernier, le FMC renforcera la définition de « Requérant admissible » ainsi que les exigences en matière de propriété et de contrôle d’un Projet admissible au titre du Programme autochtone. En outre, les Requérants de tous les programmes du FMC seront encouragés à respecter les principes directeurs et les pratiques exemplaires énoncés dans le cadre de référence Protocoles et chemins cinématographiques : Un guide de production médiatique pour la collaboration avec les communautés, cultures, concepts et histoires des peuples des Premières nations, Métis, et Inuit, publié récemment.

Lancé l’an dernier, le Programme de soutien aux premières étapes de développement (PSPED) a été scindé en deux. Le PSPED est désormais réservé aux scénaristes, et le Programme de prédéveloppement a été créé pour les producteurs.

Les fonds du Programme de soutien aux premières étapes de développement ne seront plus octroyés selon le principe du « premier arrivé, premier servi », mais à la suite d’un processus de sélection. Par ailleurs, 15 % du budget du Programme seront exclusivement réservés aux Requérants issus de communautés reflétant la diversité des voix.

De leur côté, les fonds du Programme de prédéveloppement seront attribués selon le principe du « premier arrivé, premier servi ». Les requérants seront tenus d’avoir conclu un contrat de scénarisation avec un scénariste et d’avoir reçu une lettre d’intérêt d’une entité autorisée à déclencher du financement.

L’exigence en matière de parité hommes-femmes du Programme des enveloppes de rendement passe de 35 % à 50 %. En outre, à titre d’initiative pilote, les télédiffuseurs canadiens éducatifs des deux marchés linguistiques pourront octroyer une contribution maximale du FMC de 60 % des dépenses admissibles d’un projet.

Dans le Volet expérimental, 40 % du budget du Programme de conceptualisation seront réservés aux projets régionaux.

Enfin, le budget du Programme d’innovation et d’expérimentation et celui du Programme pour les projets commerciaux seront maintenant égaux. Ils auront chacun deux rondes de financement et la même politique de récupération. Des modifications seront également apportées à la grille d’évaluation du Programme d’innovation et d’expérimentation afin de le distinguer davantage du Programme pour les projets commerciaux, et ainsi proposer deux programmes distincts qui répondent aux besoins de la vaste gamme de projets numériques interactifs des producteurs canadiens.

À propos du Fonds des médias du Canada
Le Fonds des médias du Canada (FMC) favorise, développe, finance et promeut la production de contenus canadiens et d’applications pour toutes les plateformes audiovisuelles. En outre, il oriente les contenus vers un environnement numérique mondial concurrentiel en soutenant l’innovation de l’industrie, en récompensant le succès, en favorisant la diversité des voix et en encourageant l’accès à des contenus grâce à des partenariats avec les secteurs public et privé. Il reçoit des fonds du gouvernement du Canada et des distributeurs de services de télévision par câble, par satellite et par IP du pays. Veuillez visiter cmf-fmc.ca.

-30-

Personne-ressource pour les médias :

André Ferreira
Chef des communications
416 554-2768
[email protected]

Base de données des projets financés
Apprenez-en plus sur les projets que nous avons financés
Actualités
Consulter les dernières mises à jour
Coproduction internationale
Laissez-nous vous aider à trouver un coproducteur