Automne 2023

Perspectives

PERSPECTIVES AUTOMNE 2023

Quand l’écran pivote

Les chiffres de l’économie de la création numérique sont tous plus impressionnants les uns que les autres : du nombre de créateur·trices numériques, aux prévisions économiques de ce marché florissant (qui devrait atteindre 480 milliards de dollars US en 2027 selon Goldman Sachs), en passant par le glissement continu de l’auditoire vers les plateformes de contenu généré par les utilisateur·trices.

Véritable vivier de talents, de créativité et de diversité, l’écosystème de la création numérique secoue habitudes et certitudes à mesure que les jeunes (et moins jeunes) générations se tournent vers ces contenus. Les médias dits traditionnels l’ont bien compris et certaines lignes de démarcations s’estompent.

Pour mieux comprendre les dynamiques à l’œuvre dans cette course à l’auditoire et à l’attention qui redessine les contours de notre industrie, les prochaines pages dressent l’état des forces en présence étayé par les données et analyses les plus récentes. Si la créativité et le talent sont au centre des deux écosystèmes – médias traditionnel et numériques – le modus operandi, quant à lui, diffère. Deux univers distincts, des règles du jeu différentes, mais collaborations et synergies sont déjà présentes, comme nous l’ont révélé un certain nombre de joueur·euses traditionnel·les interviewé·es pour ce premier numéro de Perspectives, la nouvelle formule du rapport des tendances du Fonds des médias du Canada.

Lire le PDF

Chapitres

Chapitre 1 : État des lieux

DÉFINIR LES CONTOURS DE LA CRÉATION NUMÉRIQUE POUR MIEUX EN COMPRENDRE L’IMPACT

Les chiffres de visionnement confirment l’appétit croissant du public pour le contenu numérique, et YouTube fait maintenant concurrence à Netflix. Mais que sait-on réellement de l’écosystème de la création numérique propulsé par l’essor des plateformes de contenu généré par les utilisateur·trices (CGU)? Ce premier chapitre, riche en données, révèle un phénomène complexe à bien cerner. L’écosystème est varié, en constante évolution et repose sur des définitions changeantes (créateur·trice de contenu ou influenceur·euse, temps plein ou passe- temps, etc.). Il devient encore plus complexe de mesurer les retombées économiques puisqu’il n’existe pas d’étude spécifique et méthodologiquement fiable sur l’économie canadienne de la création numérique.

Ce premier chapitre compile et analyse donc les études et données existantes pour tenter de définir les contours de cet écosystème et son impact grandissant.

Lire le chapitre

CHAPITRE 2 : AU CŒUR DE LA SINGULARITÉ DU NUMÉRIQUE

DES MODÈLES D’AFFAIRES VARIÉS, DES DYNAMIQUES COMMUNAUTAIRES UNIQUES, ET LE DOUBLE TRANCHANT DE L’ALGORITHME

Chaque médium apporte son lot de caractéristiques distinctives et de nouvelles possibilités. Cela ne signifie pas qu’un nouveau médium en remplace simplement un plus ancien, et la création numérique en est le parfait exemple. Loin des pitchs, des coûts élevés de production et de distribution ou du financement en amont, l’écosystème des créateur·trices numériques est un système décentralisé doté d’un modèle de production autonome, basé sur la débrouillardise. Si l’on tient compte de l’habileté des créateur·trices à bâtir des communautés et à jouer avec les données et analyses en temps réel, on ne s’étonne pas que ces talents soient étroitement liés à l’« économie de l’attention » où l’emporte qui réussit à attirer et à retenir l’attention. Le chapitre 2 explore les règles spécifiques à l’écosystème de la création numérique, avec ses modèles d’affaires variés, ses dynamiques communautaires uniques et le double tranchant des algorithmes.

Lire le chapitre

CHAPITRE 3 : LA GRANDE RENCONTRE

LES FRONTIÈRES ENTRE L’AUDIOVISUEL TRADITIONNEL ET LES PLATEFORMES CGU S’ESTOMPENT

Les différences entre le monde des créateur·trices numériques et l’industrie audiovisuelle traditionnelle n’excluent pas les possibilités de croisement. Il est intéressant de noter que les passerelles sont initiées autant par les plateformes de CGU que par les joueur·euses traditionnel·les du secteur. De grandes plateformes comme YouTube et TikTok ne cachent plus leurs stratégies d’expansion, cherchant toutes deux à monopoliser tous les écrans — en format vertical ou horizontal — tandis que les sociétés de diffusion ou les organismes de financement développent des programmes pour soutenir ce dynamique bassin de talents.

Lire le chapitre

Crédits

Le Fonds des médias du Canada (FMC) favorise, développe, finance et promeut la production de contenus canadiens et d’applications pour toutes les plateformes audiovisuelles. En outre, il oriente les contenus vers un environnement numérique mondial concurrentiel en soutenant l’innovation de l’industrie, en récompensant le succès, en favorisant la diversité des voix et en encourageant l’accès à des contenus grâce à des partenariats avec les secteurs public et privé. Le FMC reçoit des fonds du gouvernement du Canada et des distributeurs de services de télévision par câble, par satellite et par IP du pays. Visitez cmf-fmc.ca pour davantage d’information.

FMC PROSPECTIVE ET INNOVATION

Vice président, mesure des médias et analyse stratégique
Richard Koo

Cheffe de la prospective et de l’innovation
Florence Girot

Coordinatrice, Prospective et l’innovation
Corinne Darche

Contenu

Rédactrices
Leora Kornfeld
Hannah Antaki

Correctrice version anglais
Emma W. Johnson

Traductrice
Anne Laguë

Visuel

Designer
Trevor Stewart

Développement Web
Stephen Craven