Production virtuelle: par où commencer?

Les productions virtuelles, où des technologies issues du jeu vidéo sont utilisées pour combiner préproduction, production et postproduction sur les plateaux de tournage, sont encore surtout réservées aux films et séries à gros budgets. Des outils existent toutefois pour ceux qui souhaitent se familiariser avec le concept ou utiliser la technologie à plus petite échelle, ce qui peut s’avérer particulièrement pertinent en temps de pandémie. Voici par où commencer.

Apprendre à utiliser les moteurs de jeux

Au lieu de créer tous les effets spéciaux en postproduction, une production virtuelle permet de filmer des acteurs et de les insérer en direct dans un univers 3D virtuel. Dans des séries comme The Mandalorian ou Westworld, ces univers sont diffusés sur un immense mur DEL derrière les comédiens, ce qui facilite leur travail, améliore l’éclairage et permet de voir le résultat final d’une scène au moment du tournage. 

Ce sont les moteurs de jeux vidéo qui rendent cette technologie possible. En synchronisant la caméra physique à une caméra virtuelle dans le moteur de jeu, l’image sur l’écran s’adapte en direct aux plans choisis par le réalisateur, que ce soit pendant la prévisualisation ou au tournage. 

Tant Unreal Engine d’Epic Games que Unity, deux des principaux moteurs sur le marché, peuvent être utilisés gratuitement pour une petite production virtuelle. Ceux qui veulent se familiariser avec le concept auront toutefois plus de facilité à le faire avec Unreal Engine, puisqu’Epic Games offre plusieurs guides et tutoriels approfondis sur le sujet. 

Virtual Production Primer est par exemple un cours gratuit d’une quinzaine d’heures publié par Epic Games, adapté aux professionnels du film et de la télé, qui permet d’apprendre à utiliser le logiciel. Epic Games a aussi publié un guide pour la production virtuelle, qui explique notamment comment la technologie affecte les différents métiers présents sur un plateau de tournage, du directeur photo aux machinistes. L’entreprise offre aussi un projet à télécharger pour faire ses premiers essais rapidement.

Profiter de ressources existantes pour créer des décors virtuels

Environnement 3d
Des ressources en ligne permettent de créer des décors 3D virtuels. Photo PurePolygons. 

Créer un décor virtuel de toutes pièces est une tâche colossale. Heureusement, il est facile de trouver en ligne aussi bien des décors préconçus que des objets 3D pouvant être assemblés, en passant par des textures photoréalistes ou encore des personnages virtuels et bien d’autres encore. 

Dans sa boutique UE Marketplace, Epic Games offre par exemple Downtown West Modular Pack, un environnement urbain avec des centaines d’objets pouvant être utilisés pour recréer un centre-ville américain typique. On y retrouve aussi des environnements haute résolution pour reproduire un sentier en forêt, une ville futuriste, un bord de mer et beaucoup plus. 

Des artistes 3D y offrent aussi des œuvres pouvant être utilisées pour quelques dizaines de dollars seulement. Certains proposent des décors complets, comme une reproduction de la salle de presse de la Maison-Blanche, alors que d’autres y publient plutôt des collections d’objets sur un même thème, comme des chaises ou des bancs publics. 

A partir de 20$ par mois, le service Megascans de Quixel permet pour sa part de mettre la main sur des textures photoréalistes (boue, sable, briques, etc.), qui ont notamment été utilisées dans des films comme The Lion King, Jumanji Welcome to the Jungle et Pacific Rim Uprising. 

Trouver les bons équipements

MELS
Des studios comme MELS à Montréal offrent des solutions clés en main pour les productions virtuelles. Photo: Studios MELS

De plus en plus de studios professionnels offrent tous les équipements nécessaires pour un tournage en production virtuelle, comme les studios MELS à Montréal. 

Ceux qui souhaitent expérimenter avec la technologie ou réaliser une production indépendante peuvent aussi le faire avec un budget restreint, en limitant les technologies utilisées. Même si un mur DEL est généralement associé aux productions virtuelles, il est par exemple possible d’atteindre un résultat pratiquement similaire avec un écran vert.

On perd certains des avantages (la mise en contexte pour les acteurs et l’éclairage, par exemple), mais la facture pour monter un studio maison diminue drastiquement (un tel mur peut rapidement coûter des centaines de milliers de dollars, selon la taille et la technologie utilisée). Si le concept sied au projet, de simples téléviseurs DEL peuvent aussi être installés dans un décor traditionnel, pour afficher le paysage derrière une fenêtre, par exemple. 

Certains achats sont toutefois essentiels, notamment un ordinateur doté d’une carte graphique assez puissante pour effectuer le rendu de l’environnement 3D en temps réel. Les cartes professionnelles comme la RTX A6000 de NVIDIA sont à privilégier dans les studios, mais certaines cartes plus puissantes pour le grand public, comme la GeForce RTX 3090 de NVIDIA, suffiront à la tâche avec un écran vert (certainement pour un tournage en 1080p, mais aussi dans certains cas en 4K, selon la complexité de l’environnement 3D). 

L’achat d’un système permettant de suivre les mouvements des caméras physiques et de les relier aux caméras virtuelles dans l’environnement 3D est aussi nécessaire. Bien qu’il existe des solutions professionnelles conçues pour les productions virtuelles et la capture de mouvements, comme OptiTrack, il est aussi possible d’atteindre un bon résultat avec les capteurs Vive Tracker, compatibles avec les systèmes de réalité virtuelle HTC Vive. Selon la caméra utilisée, une carte d’acquisition vidéo, comme les DeckLink de Blackmagicdesign, pourrait également s’imposer. 

Pour ceux qui souhaitent explorer la création d’un studio à la maison, le directeur de la photographie spécialisé dans les productions virtuelles Matt Workman de la chaîne YouTube Cinematography Database publie régulièrement des vidéos sur les différents équipements à considérer. Ceux qui veulent expérimenter dans un environnement professionnel peuvent quant à eux contacter le Screen Industries Research and Training Centre du Sheridan College à Toronto en Ontario, qui offre un studio pour les projets de recherche et développement, ainsi que des cours en ligne pour la production virtuelle. 

Pour approfondir le sujet

Ecoutez deux épisodes des balados de Futur et Médias et Now & Next sur la production virtuelle:

"COVID-19: La technologie à la rescousse des tournages" - Balado Futur et Médias

"Production virtuelle pour le cinéma et la télévision: possibilités infinies" - Balado Now & Next (en anglais avec transcription disponible en français)


Maxime Johnson
Maxime Johnson
Maxime Johnson est un journaliste indépendant spécialisé dans l’analyse et l’observation des nouvelles technologies. Il signe une chronique dans le journal Métro et dans le magazine L’Actualité, en plus de collaborer à plusieurs magazines spécialisés comme Protégez-vous. On peut aussi l’entendre à la radio, notamment à l’émission La sphère sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.
En savoir plus